Suivez-nous
Suivez-nous

La Culture & le Patrimoine

Archives anciennes (1235-1790), modernes (1791-1945) et contemporaines (depuis 1945).

Les archives anciennes regroupent 50 mètres linéaires de documents (250 chartes sur parchemin, 120 registres, 32 000 pièces-papier), dont :

  • Délibérations du conseil municipal depuis 1391. 
  • Registres paroissiaux (depuis 1562). 
  • Cadastres depuis 1582. 

Les archives modernes couvrent un siècle et demi sur 50 ml. Outre les délibérations du conseil municipal et les registres de l’état-civil, on y trouvera les recensements de population, les matrices et plans cadastraux, les archives des périodes d’exception (guerres de 1870, 1914-1918, 1939-1945), les dossiers des biens communaux, édifices publics, usines hydrauliques, etc.

Les archives contemporaines sont consultables selon la réglementation en vigueur. Une indexation fine permet de retrouver rapidement un dossier ou une information. Les registres de délibérations du conseil municipal sont consultables aux Archives jusqu’en 2005.
 

Le document le plus ancien et le plus emblématique est la concession en 1235 des eaux du canal Saint-Julien faite par l'évêque et coseigneur de la ville à la communauté des habitants.

C'est en quelque sorte l'acte de naissance de l'irrigation et d’une mise en valeur du terroir cavaillonnais qui servira de modèle plusieurs siècles durant.

Les registres du Mont-de-piété (1663-1770) et l’état civil de la communauté juive (1763-1793) figurent parmi les documents remarquables du fonds ancien. 

Concession du canal Saint-Julien, 1235
Archives entrées par voie extraordinaire (fonds privés)
Archives hospitalières

Elles proviennent de particuliers, d'entreprises, d'associations. Elles entrent aux Archives par don, acquisition ou dépôt. Leur seul point commun : Cavaillon. Complémentaires des archives administratives, elles permettent d'enrichir la mémoire de la collectivité, par l'apport de pièces inédites, originales, et représentatives de la vie cavaillonnaise.

Pour les donateurs, l'entrée de leurs documents aux Archives de la Ville est un gage de pérennité, la reconnaissance d'un intérêt pour la mémoire locale et la possibilité d’une diffusion auprès du public. 

Épicerie Justamond, avenue de l’Abreuvoir, v. 1910.
Archives hospitalières
Hospices réunis, 1792.

Les Archives historiques de l'hôpital ont été déposées aux Archives de la Ville en 1977 dans un souci de meilleure conservation.
Le fonds ancien (Hôpital Sainte-Marthe & Charité) couvre la période 1306-1790.
Le fonds moderne (Hospices réunis puis Hôpital-Hospice) couvre le XIXe et la première moitié du XXe siècle.

Documents numérisés

Actuellement, la numérisation est effectuée dans un souci de préservation des documents fragilisés ou précieux. L’opération « Grande collecte » réalisée dans le cadre du Centenaire de la Grande Guerre a permis de collecter près d’un millier de lettres et photographies de soldats cavaillonnais.

On peut consulter en ligne, sur le site des Archives départementales de Vaucluse, de nombreuses sources concernant Cavaillon :

Manuscrit Thomassi, 1616.

En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies utiles à la réalisation des statistiques de visites.

Plus d'informations